Cicéron et la pensée romaine
Site officiel de la Société Internationale
des Amis de Cicéron
Recherche Simplifiée
 
HOME PAGE

ACCUEIL

QUI SOMMES-NOUS

CONTACTS

ACTA TULLIANA

SOUTIEN

LIENS

SUGGESTIONS

ACCÈS RÉSERVÉ

NOUVEAUTES

DISCLAIMER



Nouvelle précédent  

PRINT

IIe États Généraux de l?'Antiquité - Paris

IIe États Généraux de l’Antiquité (EGA 2018)

Pourquoi transmettre l’Antiquité à l’heure de la mondialisation ? Sciences de l’Antiquité et humanisme

Paris, 8-9 juin 2018

 

Aujourd’hui, dans un monde globalisé, les modèles antiques ne sont plus les seuls à être transmis, encore moins à faire autorité. Pourtant, les références aux mondes anciens – que nous ne réduisons pas à l’Antiquité gréco-romaine –, continuent d’irriguer la littérature, la philosophie, la religion, l’art contemporain sous toutes ses formes, et jusqu’aux médias ou jeux vidéos. Certes, l’Antiquité reste présente dans des formes d’expression nouvelles, mais que peut-elle nous apporter de plus ? À la Renaissance, des intellectuels ont, en grand nombre, renoué avec les sources anciennes, animés par un vif appétit de savoir. L’humanisme moderne, qui trouve son origine dans ce mouvement d’idées, reste redevable envers les conceptions antiques. Ce sont ces conceptions antiques qu’il convient d’interroger à nouveaux frais, pour en éprouver les limites mais aussi en revivifier la richesse. Quel humanisme notre époque mérite-t-elle ? En quoi l’Antiquité peut-elle être une source inépuisable de réflexion et de questionnements ? En quoi une approche scientifique de l’Antiquité, boussole nécessaire pour déambuler dans une Antiquité fantasmée, peut-elle nous aider à construire cet humanisme du XXIe siècle ? En raison du regard critique, ouvert et décalé qu’elles portent sur le monde d’aujourd’hui, les Sciences de l’Antiquité revendiquent leur juste place dans le débat, afin de contribuer à définir un humanisme adapté aux sociétés contemporaines. 

http://www.ega2018.org/


Lire le document